Mary Kitson, lady Darcy, comtesse Rivers (1567-1644)

Portrait par Georges Gover en 1583

Née en 1567  à Hengrave Hall, Suffolk
Morte le 28 juin 1644 à Colchester (Essex)
Enterrée à Holy Trinity Church, Colchester

Mary Kitson naquit aux alentours de 1567 à Hengrave Hall dans le Suffolk. Elle était la plus jeune fille d’Elizabeth Cornwallis et de Thomas Kitson baronet Kitson of Hengrave, tous deux fervents catholiques.

C’était un couple très uni, et ils reçurent en grand pompe la reine Elizabeth 1ère à Hengrave Hall en 1578, La toute jeune Mary, âgée de onze ans fit partie d’un ballet dansant représentant des fées offrant à la reine un superbe bijou de pierres précieuses. Tout le monde remarqua à cette occasion la beauté de cette jolie petite fille brune.

Thomas Kitson, père de Mary Kitson

Portrait de Thomas Kitson, père de Mary Kitson

Le père de Mary qui n’avait pas peiné à marier ses deux premières filles reçut de nombreuses propositions d’alliance pour sa fille Mary, qui s’accélérèrent en 1582, quand à l’âge de quinze ans, Mary Kitson devint la seule héritière des biens de son père  (en effet son jeune frère John était mort à l’âge de cinq ans, sa sœur ainée, Margaret était morte en couches quelques mois plus tôt, et son autre sœur Elizabeth était morte aussi dans les premiers temps de son mariage avec Edmund Croft.),

Deux prétendants sérieux se présentèrent pour demander sa main : le premier était le fils ainé d’Henry Percy, 8ème comte de Northumberland, tombé follement amoureux de Mary, et réciproquement. Le deuxième était un simple baronet, Thomas Darcy 3ème baronet de Chiche depuis la mort de son père en 1580.

Elizabeth Cornwallis, mère de Mary Kitson en 1573 par George Gower

Les deux jeunes prétendants étaient catholiques, mais le père de Mary rejeta le parti le plus flatteur (le fils du comte de Northumberland) car ce dernier était légèrement sourd. Son choix se porta sur Thomas Darcy, de deux ans plus âgée que sa fille, et qui lui semblait plus apte à faire un bon époux pour sa fille. Ce fut une lourde erreur. La jeune fille tenta de faire changer d’avis son père car ses sentiments la portaient sur le fils Percy, qui était un poète et un jeune homme curieux de tout ‘notamment de chimie), mais ce fut peine perdue. Le 20 avril 1583, la petite mariée de seize ans épousait Thomas Darcy âgé de dix huit ans. Les jeunes gens s’installèrent dans le domaine familial des Darcy à St Osyth, dans l’Essex.

Portrait de Mary Kitson en 1583, à l’age de 16 ans

Le couple eut très vite de nombreux enfants : Mary donnera naissance à cinq enfants en dix ans de mariage  :  Elizabeth (1584-1641), Thomas (1586-1606) , Mary (1588-1627)  Susan ( 1590 – 1612), Edward (1590-  qui mourra jeune)  et Penelope (1593-1661).

Très vite, le mariage devint un enfer pour la jeune lady Darcy : son mari était un homme faible et pervers qui en vint à frapper sa femme, qu’il soupçonnait d’infidélités. Entre deux crises, Mary tentait de remonter la pente et de lutter contre ce tyran domestique, jusqu’au jour où dix ans après son mariage elle donna naissance à son dernier enfant, sa fille Penelope.

Portrait de Thomas Darcy, mari de Mary Kitson

Thomas Darcy entra dans une violente colère accusant sa femme d’avoir donné naissance à une bâtarde. La jeune femme rétorqua et son mari la frappa. Meurtrie, Mary Kitson fit appel à son père et le supplia de venir la secourir. Le peu de sentiment qu’elle avait pu avoir pour son mari s’était transformé en haine. Thomas Kitson vint chercher sa fille et la ramena à Hengrave. Mary entama aussitôt une procédure de séparation, et partit vivre quelque temps chez des proches avant de se poser définitivement à Colchester avec sa plus jeune fille Penelope. Son mari lui interdit tout commerce avec ses autres enfants. Elle reçut un soutien inconditionnel de ses parents, et de sa famille, lors de sa séparation, alors que la séparation était très mal vue dans les familles catholiques. Son grand père maternel Thomas Cornwallis, trésorier de la reine Elizabeth 1ère, défendit son honneur et insista sur le fait que la rupture était du au caractère étrange et sauvage de lord Darcy ; il contraignit de plus à ce que l’époux verse à Mary une pension raisonnable, ce qu’il se refusait à faire.

Elizabeth 1ère reine d’Angleterre

Les Kitson exigèrent de fournir un tuteur pour le jeune Thomas, le fils de Mary qui allait devenir le page du jeune prince de Galles, Henry, fils du roi James 1er. Mais les épreuves n’allaient pas tarder à entourer Mary Kitson : elle perdit son père, Thomas Kitson en 1602, puis son fils Thomas qui mourut brutalement en 1606 à l’âge de vingt ans, enfin ce fut sa fille Susan en 1612 à l’âge de vingt deux ans.

En 1626 le mari de Mary Kitson reçut du roi le titre de 1er comte Rivers, et Mary devint donc la comtesse Rivers sans revoir son époux.

 

Portrait d’Elizabeth Darcy lady Savage, fille de Mary Kitson

En 1627, c’est sa fille Mary qui mourut, puis l’année suivante c’était au tour de la mère de Mary Kitson de mourir : Elizabeth Cornwallis décéda à l’âge de quatre vingt ans. De ses enfants, il ne restait plus qu’ Elizabeth qui avait épousé en 1602 Thomas Savage. Ce dernier était devenu l’héritier de l’ex mari de Mary Kitson, qui sans enfant mâle, avait transmis ses biens à son gendre. Son petit fils, John Savage, deviendrait le 2ème comte Rivers. A la mort de sa mère, Mary Kitson avait quitté Colchester pour s’installer à Hengrave Hall où elle perpétua la tradition de sa mère en s’occupant du patronage des musiciens. Elle fit faire de nombreux portraits d’elle (on en compte 5, le plus jeune réalisé quand elle avait 17 ans, le plus vieux à 73 ans).

Hengrave Hall, Suffolk

En 1643, après une courte maladie, Mary Kitson  fit donation de Hengrave et de ses propriétés dans le suffolk à sa plus jeune fille Pénélope qui était demeurée auprès d’elle, et avait épousé le  baronet John Gage. Mary Kitson mourut le 28 juin 1644 après une vie de célibataire due à sa séparation : elle demanda à être enterrée dans le monument funéraire qu’elle avait fait construire pour sa fille Susan à Holy Trinity Church à Colchester. 

Portrait de Mary Kitson comtesse Rivers à 58 ans

Elle légua à sa servante Mary Tendring ses livres, et ses vêtements. Son ex mari l’avait précédé dans la tombe cinq ans auparavant, ils ne s’étaient jamais revus pendant les quarante ans de leur séparation.

 

Sources :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.