Traumatismes

Propagez la bienveillance

Un acte figé dans le temps

Traumatismes

Selon l'environnement dans lequel nous vivons, nous sommes amenés à faire face à des situations que nos émotions ont du mal à gérer. La capacité à faire face pourrait s'illustrer comme une membrane psychique plus ou moins élastique qui se déforme sous la force d'une agression, et qui revient en place une fois que le danger disparait. Oui mais voilà...

Parfois l'agression est telle qu'elle traverse la membrane sans même que l'individu ait pu y faire face, voire même la considérer. C'est le cas par exemple lors d'attentats ou d'agressions brutales où des individus sont comme dans un état second. Le choc est tel qu'ils n'arrivent plus à parler. Certains au contraire sont dans un état d’hyper excitation et d'euphorie. L'image traumatique, ainsi que l'ensemble des caractéristiques enregistrés par nos sens passent au travers de la membrane et viennent se loger dans la mémoire sans que la conscience de l'individu ne l'y ait adressée. Les souvenirs reviennent alors insidieusement sous différentes formes psychologiques ou somatiques.

Dans la cas d'agressions sexuelles, il n'est pas rare que l'individu se dissocie pour que le traumatisme subit soit projeté dans une autre partie de soi, et que parfois cette partie soit volontairement oubliée projetée ou déplacée, et/ou qu'elle réapparaisse plus tard dans le développement de l'individu à travers des pulsions ou des compulsions.

L'effraction de la membrane est marquée à jamais dans le temps. Soit l'évènement est oublié volontairement et il réapparaitra un jour sous des symptôme parfois atypiques (" j'ai peur de tous les endroits sombres car des rats pourraient m'attaquer et me dévorer").  Les souvenirs peuvent revenir sous forme de stress post traumatique où les cauchemars deviennent de plus en plus intrusifs et réels pour celui ou celle qui les vit.

Dans tous les cas il est important de consulter pour que cette partie de vie restée bloquée dans le temps puissent à nouveau trouver sa place en l'individu.

Pour plus d'information n'hésitez pas à me contacter au 06 65 48 13 92.


Propagez la bienveillance