Joséphine Meeker (1857-1882)

Née le 28 janvier 1857 à Hiram Rapids, Portage County, Ohio, USA
Morte le 30 décembre 1882
Enterrée à Linn Grove Cemetery, Greeley, Weld County, Colorado, USA

Joséphine Meeker était une jeune institutrice de 22 ans qui vivait à l’époque du Far West. Elle était arrivée dans le Colorado en juillet 1878 ; elle devait occuper un poste d’institutrice à l’école de l’agence indienne de White River tout près de la ville de Greeley , où son père Nathan Meeker (1814-1879) venait d’être nommé agent gouvernemental des Etats Unis deux mois plus tôt, en mai 1878. Son école (ouverte aux enfants des indiens de la tribu Ute) contenait alors trois élèves. qu’on s’efforçait d’éduquer dans la culture des Blancs.

Joséphine Meeker est surtout connue pour être la première femme blanche à avoir relaté sa captivité (sans rien omettre) alors qu’elle témoignait sous serment lors de l’enquête gouvernementale. Son rapt avait été commis par des indiens de la tribu des Utes, et avait eu lieu en septembre 1879. Son père avait été massacré par les Utes et Joséphine et sa mère avaient été enlevées et détenues pendant plusieurs semaines. Continuer la lecture

Françoise de Maridor, dame de Montsoreau (1555-1620)

Dame d’honneur de Catherine de Medicis

Portrait par Francois Clouet

Née au chateau de la Freslonnière (Sarthe) en 1555
Morte au chateau d’Avoir (Maine et Loire) le 29 septembre 1620
Enterrée église de Souligné sous Ballon (Sarthe)

Françoise de Maridor naquit au château de la Freslonnière, dans la Sarthe, en 1555. Elle était l’aînée de trois filles : ses deux autres sœurs se nommaient Philippe et Anne. Les trois fillettes étaient très belles : l’aînée, Françoise, était une jolie brune aux yeux verts, et elle ne le savait pas encore mais plusieurs hommes allaient, dans le futur, s’entre tuer pour elle. Continuer la lecture

Ekaterina Pavlovna Skavronskaia, comtesse Bagration, lady Caradoc (1783-1857)

Portrait par Jean Baptiste Isabey

Fille d’honneur de la tsarine Maria Feodorovna (épouse de Paul 1er)

Née le 7 decembre 1783 à Naples (Italie)
Morte le 2 juin 1857  à Venise (Italie)
Enterrée au cimetière de San Michele à Venise

 

Ekaterina Pavlovna Skavronskaia naquit à Naples le 7 décembre 1783. Son père, le comte Pavel Martinovich Skavronsky était ministre plénipotentiaire de Russie à la cour de Naples. Sa mère était la fameuse beauté Ekaterina von Engelhardt, nièce du prince Gregory Potemkine, amant de l’impératrice Catherine II.

Ekaterina von Engelhardt et ses cinq sœurs furent amenées à la cour de Catherine II lorsque leur oncle devint le favori de l’impératrice. Outre qu’elles firent de très beaux mariages, la rumeur voulait qu’elles furent toutes la maîtresse de leur oncle à un moment ou à un autre. L’impératrice Catherine II (apparemment ignorante ou tout simplement repoussant cette rumeur) les combla toutes de bienfaits : elles eurent de larges dots à l’occasion de leurs mariages et devinrent dames d’honneur de l’impératrice. Continuer la lecture

Marion Douras, “Marion Davies”, Mme Brown (1897-1961)

Marion Davies (1897-1961) - Cinéma, Littérature, Voyages, Musée, Déesses, Inéditsactrice d’Hollywood

Née le 3 janvier 1897 à New York
Morte le 22 septembre 1961 à Hollywood (Californie)
Enterrée à cimetière de Hollywood

Marion Davies (de son vrai nom Marion Cecilia Elizabeth Brooklyn Douras) naquit à Brooklyn le 3 janvier 1897. Son père, Bernard Douras, était un avocat de New York, et lui à sa femme Rose Reilly, auront cinq enfants (un fils qui mourra jeune et quatre filles) ; et Marion fut la petite dernière. Son père devait finir sa carrière en tant que juge à New York, et envoya ses quatre filles : Ethel, Rose, Reine et Marion dans un couvent catholique de New York afin de leur octroyer une excellente éducation.

Très vite, le caractère fantasque et joyeux de la petite dernière s’accorda mal avec les règles strictes de son éducation de jeune fille. Marion Douras aimait chanter et danser, et elle souhaitait au moment de l’adolescence se lancer dans la carrière du music-hall comme sa sœur aînée Reine. C’est d’ailleurs celle ci qui l’encouragera dans cette voie. C’est à ce moment qu’elle prit comme nom de scène « Marion Davies » au lieu de Douras, pour ne pas choquer ses parents. Continuer la lecture

Gloriande de Lauzières, dame de Séverac (1602-1635)

Né à Cahors (Lot) en 1602
Morte à Séverac le Chateau le 8 avril 1635

 

Gloriande de Lauzières, naquit à Cahors (Lot) dans le courant de l’année 1602.

Elle était la fille aînée de Pons de Lauzières, marquis de Thémines et maréchal de France, et de son épouse Catherine d’Hébrard de Saint Sulpice. Sa famille était l’une des plus riches du Quercy. Son père avait été nommé par Henri IV gouverneur du Quercy, et il avait empêché les ligueurs de s’établir dans le Rouergue et dans le Haut Languedoc. Sous la régence de Marie de Médicis, il avait reçu le bâton de maréchal de France le 1er septembre 1616.

Il avait eu de son épouse deux fils (Antoine et Charles) et deux filles (Gloriande et Claudine) et entendait bien marier ces dernières à des fils de barons du Rouergue ou du Quercy, et non à un de ces nobliaux de cours qu’il croisait au Louvre lorsqu’il se rendait à Paris. Or, il avait sous son commandement un jeune seigneur issu d’une des plus anciennes familles du Rouergue, Louis d’Arpajon, dont le père Jean d’Arpajon, baron de Séverac, avait été nommé gouverneur du Rouergue par Henri IV en 1592. Continuer la lecture

François Timoléon de Choisy, abbé de Choisy (1644-1724)

Né le 16 aout 1644 à Paris
Mort le 2 octobre 1724 à Paris

Son père était Jean de Choisy, seigneur de Balleroy (en Normandie), et chancelier de Gaston d’Orléans (frère de Louis XIII), et sa mère était Jeanne Olympe Hurault de l’Hospital. Ses deux parents étaient issus de la « noblesse de robe ». Sa mère était la fille aînée de M de Belesbat, de la maison de Hurault, et petite fille du célèbre chancelier de l’Hospital.

Madame de Choisy avait quarante ans lorsqu’elle accouchât de François Timoléon qui devait être le dernier enfant d’une fratrie de sept : quatre filles (deux mortes en bas age, et deux mises au couvent pour devenir religieuses) et deux fils plus âgés : Jean Paul de Choisy et Pierre de Choisy. Continuer la lecture

Gail Russell, Mrs Madison (1924-1961)

Actrice d’Hollywood

Née le 21 septembre 1924 à Chicago, Illinois (USA)
Morte le 24 aout 1961 à Brentwood, Californie, USA
Enterrée au Walhalla Memorial Park dans le nord d’Hollywood, Californie, USA

Gail Russell naquit à Chicago(Illinois) le 21 septembre 1924. Son père, George Harrisson Russell, vendait des voitures et sa mère, Gladys Barnet, fut un temps tentée par une carrière dans le cinéma, mais renonça faute d’opportunité.

A l’âge de cinq ans, Gail était une enfant précoce dans le dessin ; à l’âge de sept ans, elle commençait à dessiner des bandes dessinées. A dix ans, elle s’intéressait à la peinture à l’huile encouragée par ses parents. Continuer la lecture

Françoise de Montmorency Fosseux, dame de Broc (1566-1641)

Fille d’honneur de Marguerite de Valois reine de Navarre

Maitresse d’Henri IV

Portrait par François Clouet vers 1581

Née en 1566
Morte le 6 décembre 1641  à Echemiré (Maine et Loire)
Enterrée dans l’église de Broc (Maine et Loire)

Françoise de Montmorency Fosseux naquit vers 1566 du mariage de Pierre de Montmorency Fosseux, marquis de Thury, (1535-1578) et de son épouse Jacqueline d’Avaugour, dame de Courtalain (1535-1599). Le couple aura douze enfants, et Françoise était l’avant dernière des filles. Son père avait été Grand Panetier du roi Henri II, et le fils de ce dernier, Henri III, avait érigé la terre de Fosseux en baronnie en 1577. Françoise n’était pas née dans une famille très fortunée mais cette dernière tenait son rang à la cour de France. Elle perd son père à l’âge de douze ans.

Lorsqu’elle eut treize ans (en 1579), sa mère la confia à la reine Catherine de Medicis qui entreprit de laisser la jeune fille aux bons soins de la reine Marguerite de Valois, sa propre fille (plus connue sous le nom de Margot) qui avait épousé en 1572 Henri de Bourbon (futur Henri IV), roi de Navarre. Continuer la lecture

Elisabeth Romanovna Vorontsova (1739-1792)

Fille d’honneur de Catherine II

Maitresse de Pierre III

Née en 1739
Morte le 2 février 1792
Enterrée au cimetière de Saint Petersbourg

Elisabeth Romanovna Vorontsova naquit en 1739. Elle était la deuxième fille du comte Roman Illarionovich Vorontsov (1713-1783) et de son épouse Marfa Ivanovna Surmina (1718-1745). Elle eut une sœur ainée, Maria Vorontsova (1738-1765) et une sœur cadette, Catherine Vorontsova (1743-1810) future princesse Dachkov. et deux frères : Alexandre Vorontsov (1741-1805) et Semyon Vorontsov (1744-1832). Son père était le gouverneur des provinces de Vladimir, de Penza et de Tambov et il était aussi aide de camp de l’impératrice de Russie, Elisabeth 1ère.

A l’âge de onze ans, Elisabeth Vorontsova perd sa mère, et son père décide de confier l’éducation de ses enfants à son frère Michel Vorontsov (1714-1767), conseiller d’Etat qui vit à Moscou. Avec ses frères et sœurs, elle part donc pour Moscou où son oncle paternel et son épouse Anna Skavronskaia (1723-1775) leur assureront une excellente éducation.

Continuer la lecture

Dorothy Winifred Brown, (Dorothy Gibson), Mrs Battier, Mrs Brulatour 1889-1946

Actrice de cinéma

Née le 17 mai 1889 à Hoboken, New Jersey (Etats Unis)
Morte le 17 février 1945 à Paris (France)
Enterrée au cimetière de Saint Germain en Laye

Dorothy Winifred Brown naquit le 17 mai 1889 à Hoboken dans le New Jersey (Etats Unis). Neuf mois plus tard, son père, John Brown (qui était métallurgiste) mourrait à l’âge de vingt-cinq ans. La mère de Dorothy, Pauline Boeson, se remaria trois ans plus tard avec John Leonard Gibson. Le nouveau mari de Pauline travaillait dans la publicité. Le couple alla s’installer en 1910 à Manhattan à New York. La mère de Dorothy donnera naissance au cours de son deuxième mariage à deux autres enfants mais ils mourront en bas âge.

Dorothy Winifred Brown était d’une rare beauté : elle possédait des cheveux auburn, des yeux bleus et un teint de porcelaine. Très tôt, sa mère l’encouragea à monter sur scène : Dorothy Gibson (elle avait pris le nom de son beau-père) devint très vite une débutante au théâtre sur Broadway dès l’âge de seize ans ; elle apparaissait dans des pièces de théâtre ou des pièces de vaudeville en jouant dans des petits rôles. En plus de son physique, elle avait aussi une jolie voix qu’elle utilisa dans plusieurs comédies musicales au milieu d’une chorale. Continuer la lecture